Objectifs et enjeux

Alternance, conduite d’une action en responsabilité par le stage dans une structure, pour le premier, acquisition de savoirs et méthodes par le suivi des Unités d’Enseignements, pour le second, constituent les deux ensembles inter-reliés organisant les activités d’apprentissage de l’étudiant(e) dans le master 2 Ingénierie de Formation.

Les principes de construction et de déroulement de la formation sont donc de favoriser, au fur et à mesure de la prise en main de la mission confiée à l’étudiant(e) par sa structure d’accueil en stage, la mobilisation des compétences significatives des métiers et du champ professionnel de l’ingénierie de formation: analyse du contexte socio-économique, identification et implication des acteurs concernés et à associer, définition d’une stratégie d’intervention, d’un plan de travail ainsi que des activités de coopération, coordination et management associées.

C’est dans cette logique que les pratiques d’enseignement et de travail collaboratif entre étudiant(e)s, d’apprentissage en grand et petits groupes seront organisées, dans la recherche d’une adaptation aux situations professionnelles vécues dans le stage. En outre, les UE d’accompagnement mémoire visent à construire la démarche réflexive de l’étudiant et animent la conception progressive d’un écrit. Le mémoire professionnel, doit en effet formaliser et témoigner de l’acquisition des compétences d’ingénierie de formation, par la construction d’un cadre théorique et méthodologique adapté à la réalisation de la mission et à la conduite de l’action en responsabilité.

 

 

Compétences visées

Elles s’organisent en 4 ensembles structurant les activités professionnelles que ce soit dans le cadre d’un organisme de formation ou de conseil, d’une entreprise ou d’une institution en charge de piloter ou instruire des projets de développement professionnel ou d’insertion sur un territoire ou dans une branche professionnelle par exemple…

Le premier ensemble concerne l’analyse et la compréhension des différents niveaux de décision et de déploiement des politiques et orientations en matière de formation. Il s’agit, pour l’ingénieur de formation, de situer et définir son cadre d’intervention au regard des finalités, enjeux et stratégies de mise en œuvre portés par les financeurs et commanditaires, pouvant évoluer selon les publics visés, les contextes…

Le deuxième ensemble détermine les compétences liées à la conception du projet et au pilotage des actions. Une caractéristique du champ professionnel de l’ingénierie de formation est de nécessiter bien souvent la construction d’actions en partenariat, au sein de réseaux inter-organisationnels et en mobilisant des coopérations visant la répartition des rôles et des modalités d’intervention des différents acteurs associés.

Au niveau de la conduite de la formation et du choix des modalités d’interventions organisationnelles et pédagogiques, on peut encore distinguer deux ensembles de compétence, concernant, d’une part, l’élaboration du dispositif de formation et de professionnalisation s’appuyant sur l’analyse des besoins et la conception des supports définissant les objectifs et les modalités de l’action (référentiels de compétence et de formation). Il s’agit encore, d’autre part, d’animer ou de réaliser en direct la conception des activités d’enseignement et d’apprentissage au profit des publics visés, éventuellement en partenariat avec des experts de la pédagogie et dans tous les cas dans une logique de répartition et de coordination de toutes les intervenants de l’action.

A noter encore que l’ingénierie de formation sous-tend une activité de formalisation et de capitalisation de l’expérience, ce qui mobilise des compétences en matière de modélisation de l’action et d’analyse de pratiques à visée de restitution et d’échanges au sein de la communauté professionnelle.